Gambalog-Summer-2015-Team

Summer team 2015

On August 3, 2015, in Uncategorized, by webmaster
0

The team of Summer term 2015 is ready to fill our Gambalog with interesting posts in their mother-tongue. During this Summer you will read interesting contents in French, Italian, Chinese and English.

Scilla, Christine, Cheryl and Aaron… よろしくお願いします!

 

Durant l’été au Japon – 日本の夏で

On August 2, 2015, in Française, Life in Japan, by 01. ScillaChan
0

L’été japonais signifie pour moi un peu l’enfer… je veux dire qu’entre la chaleur, l’humidité et le bruit constant des cigales, je deviens un peu “chèvre”. Ceci dit,  j’exagère un peu, mais c’est pas si loin. lol Il y a quand même certaines chose que j’aime beaucoup. D’abord, c’est la saison où on peut aller à la plage (une plage sécurisée par des sauveteurs et où on trouve beaucoup d’animations, des stands, des vestiaires, douche et casier bien que payant, etc…) et la piscine municipale est enfin ouverte. Ensuite on peut aller au Mont Fuji, les diverses stations étant ouvertes jusqu’au sommet. Et il y a aussi c’est petite surprise qui font que la vie est une aventure….

Durant l'été au Japon - 日本の夏で

Quand tu rentres chez toi un soir et que tu tombes sur un insecte renaissant sous sa forme d’adulte, c’est signe que tu as vraiment passer une superbe journée! Il était encore tout frais, si on peut dire, sa carapace même pas encore solidifiée et ses ailes encore humide. Les cigales (Tanna japonensis) 蝉 (せみ) sont pas vraiment jolies quand elles deviennent brunes, mais là, je la trouvais vraiment très belle en blanc vert. Evidemment elle finira par prendre sa couleur brune pour passer inaperçue aux yeux des prédateurs, mais bon en attendant, je n’ai pas pu m’empêcher de la prendre en photo. ^^

Durant l'été au Japon - 日本の夏で

Durant l'été au Japon - 日本の夏で

Et puis finalement je suis arrivée devant chez moi. 2ème surprise, malgré le fait que j’habite au 2ème étage, je trouve régulièrement des scarabées échoués devant ma porte… Pourquoi devant ma porte? J’en sais rien. L’année dernière, j’en ai sauvé 4, d’espèces différentes. Celui-ci, c’est le premier de 2015. C’est un scarabée-rhinocéros japonais (Allomyrina dichotoma (syn. Trypoxylus dichotomus) Kabutomushi 甲虫 (カブトムシ). Il était sur le dos. S’il reste trop longtemps sur le dos, il finissent par s’épuiser et mourir. Je n’aime pas toucher ces bestioles, mais je ne pouvais pas le laisser ainsi. Je l’ai récupéré à l’aide du rouleau de papier toilette que je venais de récupérer (merci au recyclage des journaux. ^^) et je l’ai ramené dans la verdure juste devant mon immeuble.  Du coup, je me suis dit que cette année, je devrais peut-être m’équiper un minimum pour les récupérer et leur rendre un peu de force avant de les ramener dans la forêt non loin de chez moi, qui est quand même un environnement plus adapter que le petit mètre carre de verdure de devant chez moi. ^^’ Enfin, on verra d’ici la prochaine rencontre… ^^’

Durant l'été au Japon - 日本の夏で

Durant l'été au Japon - 日本の夏で

Durant l'été au Japon - 日本の夏で

DISCOVERING JAPAN – Nara

On July 25, 2015, in English, Life in Japan, Travel, by 02. Christine
0

Still a bit shocked after Mount Fuji climbing, but here I am again wiiiiiiithhhh… NARA!


Nara
isn’t so far from Kyoto and was Japan’s capitol from 710 to 784 under the name Heijokyo.

As traditional as Kyoto, Nara has lots of famous sightseeing spot (most of them are World Heritage sites) and is well known for its huge amount of wild deers.

image

The first temple I visited was Kofukuji, but the main building couldn’t be seen because of renovation work; its five-stored pagoda is one of the symbol of Nara city.

image
image

Here you can enter into the Park of Nara and feed the deers with senbei: if you hold it upon your head, out of the reach for the animals, the deers will bow to you!

Just… be aware they’re wild and sometimes can attack people, so don’t bully them!

image

Right in the middle of the park you’ll find the National Museum, but I went straight to Kasuga Taisha Shrine, wanted by the aristocratic family Fujiwara which, according to legend, invited a god to come inside the temple. The god really came from Kashima Shrine (Ibaraki prefecture) riding a deer and that’s why this animal is considered  sacred.

Kasuga Taisha shrine is well known thanks to its thousand stone lanterns.

image
image

But the most famous temple in Nara is Todaiji’s, with the famous Great Buddha.

I actually have no words to describe my feelings once I got there: it’s simply impressive!

image
image
image

You may find it quite crowed towards the exit because of this wooden column: it’s said to be as big as Buddha’s nostril and if you manage to pass it through, you’ll be granted with a blessed reincarnation.

Still, it’s so narrow only a child could do it without struggling… Err, well, I did, but I do look like a child, so that doesn’t count.

Poor Buddha, hoping he’ll never catch a cold!

image

As you may think, Nara isn’t that big and you’ll manage to see everything in one day; still, I suggest to just walk around and enjoy the surrounding. Don’t miss the Ukimido Pavillon, not so far from the park!

image

About the food, I was lucky enough to see the making of yomogi mochi (at first I thought it was matcha-something. The guy looked at me with a bit of sorrow in his eyes… FORGIVE ME!)

Tagged with:
 

A la mer – 海に

On July 24, 2015, in Française, Life in Japan, Travel, Uncategorized, by 01. ScillaChan
0

L’autre jour je suis allée à la mer, bien agréable par ce temps de canicule.  Ma première sortie plage de l’année. ^^ Ca fait du bien et en plus quand on est en bonne compagnie, c’est encore mieux.

A Tokyo, c’est pas toujours si simple pour aller à la plage, parce que tout proche du centre, il n’y en a pas. (En même temps normal, Tokyo étant une très très grande ville. lol) Personnellement, je vie à Kanagawa, donc j’ai potentiellement plus facilement accès à la plage.

友人と鎌倉の海に行って、それは素晴らしかった!

La plus agréable et la plus proche pour moi est à Kamakura-Enoshima. Certes, le sable n’y est pas blanc et bon l’eau ne fait pas franchement envie car il y a toujours plein de sable dedans ce qui fait qu’elle parait sale. En réalité, elle n’est pas sale, c’est même tout le contraire si je compare à une plage de Yokohama… Il y a peu d’algues dans l’eau et peu de déchets aussi. Elle est régulièrement nettoyé par des associations de bénévole.  En plus sont point fort, c’est qu’elle est très vaste du coup, même plein de monde, on ne s’en rend pas compte. Son point négatif, il n’y a pas de douche gratuite sur toute la longueur, mais durant la saison d’été, des vestiaires et douches payantes sont disponible un peu partout. C’est pas si mal que ça. ^^’

Aller, je vous laisse avec une petite liste de plage intéressantes:

Kamakura 鎌倉 seaside park:

La plage s’étend depuis la plage de Zaimokuza 材木座海水浴場 (est de Kamakura) jusqu’à la plage de Yuigahama 由比ガ浜海水浴場 (à l’ouest de kamakura). La plage de Yuigahama est la plus facile d’accès, via l’Enoden (station Hase ou Yuigahama), donc la partie la plus occupée durant les weekend. Le côté Est, plage de Zaimokuza, est accessible à pied (20 minutes depuis la station JR Kamakura) ou en bus.

   

Enoshima 江の島: 

Non loin de Kamakura, elle lui ressemble en bien des points. Elle est en général apprécié par les surfeurs. Très facile d’accès via d’Odakyu (station Katase-Enoshima), le JR Shonan Monorail (station Shonan-Enoshima) ou l’Enoden (station Enoshima)

Odaiba お台場:

Probablement la plus connue des plage de Tokyo, la plus proche aussi, mais la baignade y est interdite. En même temps, ça se comprends facilement car située proche du port. Mais elle n’en reste pas moins agréable pour y admirer le coucher du soleil ou le Rainbowbridge de Nuit. ^^

Uminokoen 海の公園 (Yokohama) http://www2.umino-kouen.net/:

J’avais déjà publié un article sur cette plage. Super endroit pour lézarder au soleil ou pique-niquer, mais pas pour la baignade. Cliquez ici pour en apprendre plus sur mon ressentie à propos de cette plage.

Shirahama 白浜大浜海水浴場 (Shizuoka, Péninsule d’Izu):

Plage réputée que je n’ai pas encore eu l’occasion de tester. Le sable semble beau et l’eau très clair… mais il me semble que c’est souvent le cas du côté d’Izu… Pour plus d’info, vous pouvez cliquer ici.

Si vous avez d’autres informations sur les plages proche de Tokyo, partagez-les en commentaire, s’il vous plait. Je recherche des informations sur les plages du côté de Chiba car j’ai entendu dire qu’elles étaient superbes… 😉

Et autre info; Le 15 août 2015, j’organise une sortie plage avec mon groupe de rencontre francophone-japonais du côté d’Enoshima. Si vous avez envie de partager cet après-midi avec nous, vous serez les bienvenus.! ^^ Voici le lien pour l’inscription (inscription gratuite):  http://www.meetup.com/fr/franponais/events/224070089/

 

Typhon – 台風

On July 17, 2015, in Française, Life in Japan, by 01. ScillaChan
0

Aujourd’hui, j’avais envie de parler des Typhons. D’abord, parce qu’actuellement le typhon n° 11 est de passage au Japon, mais aussi parce que la curieuse que je suis voulais partager avec vous son intérêt pour ce phénomène météorologique qui fait peur à beaucoup de personne. J’en profiterais aussi pour rappeler quelques règles de base en cas de typhon, on est jamais trop prudent et malgré le fait que l’on répète toujours les mêmes choses, il y a toujours des accidents qu’on aurait pu éviter si certains ne prenaient pas des risques inutiles. Au Japon, il faut savoir qu’après la saison des pluies (plus ou moins de mi-juin à mi-juillet), on a la saison des typhons, 台風 (Taifu) en japonais, de fin juillet à plus ou moins début octobre, bien que concrètement, on peut en avoir toute l’année. Typhon, Ouragan ou Cyclone, peu importe comment on le nomme,  il s’agit du même phénomène. Le Typhon est le nom donné en Asie de Est, Pacifique Nord (jusqu’à la ligne de changement de date). Ouragan est le nom donnée en Atlantique et Pacifique Nord (jusqu’à la ligne de changement de date). Cyclone est le nom donné dans la zone Pacifique sud et océan indien. A l’origine du mot Typhon, 2 possibilités; d’une part il pourrait s’agir du mot cantonnais 颱風 ( tai fung) signifiant grand vent, d’autre part de grec ancien Τυφών (monstre issu de la mythologie grecque responsable des vents chauds), devenant tûfân en passant par les arabes puis récupérer par les marins portugais tufão.

Pour faire simple, un typhon est à la base une simple perturbation météorologique, dans les mers tropicales chaudes, où l’humidité serait élevée et avec des vents relativement faibles en altitude sur une période assez longue pour se combiner formant ainsi des vents violents et des pluies torrentielles. Mais avant d’être cataloguer en typhon, le phénomène passe par 3 phases: dépressions tropicales, les tempêtes tropicales puis devient typhon, ouragan ou cyclone selon la zone. Je ne vais pas tout détaillé car cela deviendrait un peu compliquer à comprendre, d’autant que selon la zone, les dénominations changent. Donc, pour faire simple, je ne parlerais que du cas du Japon. La puissances des vents est calculé en noeuds sur une période de 10 minutes. Le nœud est une unité de vitesse utilisée en navigation maritime et aérienne. 1 nœud correspond à 1 mille marin par heure, soit exactement 1,852 km/h.

  • – jusqu’à 33 noeuds, il s’agit d’une dépression tropicale
  • – jusqu’à 47 noeuds, il s’agit d’une Tempête tropicale
  • – jusqu’à 63 moeuds, la Tempête tropicale devient sévère.
  • – dès 64 noeuds, on dit alors qu’il s’agit d’un Typhon.

Pour faire vraiment très simple, un typhon se forme toujours dans une zone proche de l’équateur  mais à plus de 10°, car il a besoin d’une force nommée force de Coriolis pour se mettre en rotation. Il a également besoin d’eau chaud, la mer doit être à plus de 26,5° à 60m de profondeur (28°-29° en surface), c’est en quelque sorte sa source d’énergie. C’est pour cela que lorsqu’un Typon se déplace sur l’intérieur des terres ou sur les eaux plus froides, il faiblit rapidement. Evidemment là, je ne fais que le résumé du résumé, car on pourrait en parler pendant des heures et je pense que ça deviendrait vite barbant. En plus, la formation des typhons, cyclones est encore loin d’être connu parfaitement. Les scientifique l’étudient encore avec un grand intérêt.

Au niveau prévention, on évitera de se balader au bord de la mer un jour de passage de typhon. Les photos, si vous voulez en faire, faites-les depuis un point où vous ne risquerez pas se vous faire happer par une vague, comme depuis un immeuble, par exemple. C’est toujours incroyable de voir sur les photos des journalistes, le nombre de curieux au bord d’un quai lors qu’une immense vague vient frapper les terres de toute sa puissance! A chaque fois, je suis choquée par le peu de conscience de la dangerosité du phénomène. Et par la suite, bien sûr, on va pleurer nos chers disparus… Ce qu’il est également recommander de faire, c’est de bien nettoyer les évacuations d’eau. Les pluies étant diluviennes, cela entraîne des inondations. Alors si les évacuations des maisons sont en plus bouchées ou mal entretenues, imaginez le résultat! Nettoyez aussi vos balcons en enlevant tout ce qui pourrait tomber ou s’envoler. (C’est intéressant le nombre de choses qu’on peut voir voler durant les typhons…. ). La plus importante des recommandations que je pourrais donner est surtout celle de suivre les instructions des autorités!

Ah, je pourrais aussi que vous conseiller ses jours-là, d’éviter les parapluies… malgré que mon jeu favori d’après passage de Typhon est de compter le nombre de parapluies cassés abandonnés le long de la route entre chez moi et la gare. ^^

Le typhon numéro 11 est passé, mais apparemment, le 12ème n’est pas si loin… A suivre! 😉

Informations sur les Typhons, Japan Meteorological Agency: http://www.jma.go.jp/en/typh/