Ce dimanche, je me suis rendue au Kanamara Matsuri qui est très proche de chez moi. Le Kanamara matsuri, c’est le festival du pénis de fer. Méconnu des japonais, mais très célèbre auprès de la communauté étrangère. Pour le japonais, c’est un événement étrange et comme le dit si bien mon mari: “恥ずかしい!!” (embarrassant!!) Pour les étrangers, c’est un événement plutôt fun.

La légende raconte qu’un démon aux longues dents aurait trouvé refuge dans le vagin d’une demoiselle. Il castra 3 de ces maris. C’est alors que le forgeron du village eu l’idée de forger un pénis de fer pour casser les dents du démon. Depuis, un temple a été ériger autour de la forge et le pénis de fer sacré. A l’époque, Kawasaki était la ville des prostituées (entre autres). Elles se rendaient dans ce temple pour prier les Dieux et ainsi éviter les maladies sexuellement transmissible. Aujourd’hui, le festival récolte des dons pour la lutte contre le SIDA.

On y trouve plein d’objets sur le thème du pénis, mais personnellement, le plus drôle pour moi est encore la sucette en forme de pénis ou de vagin. J’ai beaucoup rit avec une ancienne élève de l’école qui est actuellement de passage au Japon. Les japonais ont pas arrêté de nous prendre en photo et on s’est régalé à prendre la pose. On a pu rencontrer aussi une journaliste qui faisait un reportage sur le festival pour un journal (universitaire je crois… ?? Mon mari ayant discuté avec elle en japonais, la conversation était bien trop rapide pour que j’arrive à les suivre! lol)

Ce que j’ai également trouvé sympa, c’est d’y retrouver de nombreux élèves de l’école parmi la foule! Ils aurait vu mon précédent article?? lol Mais c’était vraiment trop rigolo de croiser des gens qu’on ne s’attend pas à voir dans une foule aussi dense de personne en tout genre.
Ce festival se déroule chaque année, le premier dimanche d’avril. Donc rendez-vous l’année prochaine! 😉