Le Nihon Minka-en 日本民家園 est un grand parc d’anciennes maisons japonaises. Situé au pied d’une petite montagne (colline??), on peut y voit des fermes traditionnelles de la période Edo (17ème – 19ème siècle) de la région du Kanto notamment.

Nihon Minkaen, musée en plein air de maisons traditionnelles japonaises

En 1967, la ville de Kawasaki a décidé qu’il était important de préserver les vielles maisons qui représente une partie de la richesse historique du Japon et a ainsi fait déplacé 25 bâtiments  dans le parc dont un vieux moulin à eau et une scène de Kabuki. Certains ustensiles et outils de l’époque ont aussi été gardés pour aider à recréer le passé.

Pour aider les visiteurs à mieux comprendre, la salle d’exposition est agrémenté de vidéos, de médias et affiches qui expliquent la vie de l’époque et l’architecture des maisons. Des démonstrations sont également organisés pour faire découvrir l’art ancien du tissage par exemple ou la teinture indigo. Périodiquement, on peut même assister à des événements particuliers comme le festival folklorique (en général autour du 3 novembre) sur la scène du Kabuki ou des conférence sur la construction des maisons.

YouTube Preview Image (more…)

軽井沢 Karuizawa

On September 17, 2014, in Uncategorized, by 05. ilaria
0

Un paio di settimane fa sono andata a Karuizawa, una piccola cittadina situata fra le montagne della prefettura di Nagano. La città è principalmente un luogo turistico che richiama gli abitanti di Tokyo in estate, per fuggire dal calore soffocante, e in inverno per le piste da scii. In realtà non c’è nulla di particolarmente “importante” da visitare, a parte delle particolari cascate e il grande outlet. Tuttavia un amico giapponese, originario di quella zona, mi ha proposto di accompagnarlo per una breve gita domenicale e come rifiutare?

Quindi, sveglia presto e pronti per un viaggio di circa 2 ore e mezza di auto in direzione 長野県 (profettura di Nagano). Era la prima volta che percorrevo un’autostrada giapponese. Mi ero già stupita una volta di quanto fossero strette le carreggiate delle strade statali (comparate con quelle italiane), ma anche quelle delle autostrade non sono da meno! Come gli Italiani, ho notato che, nonostante ci siano a disposizione 3 corsie, anche i Giapponesi tendano a non utilizzare quella più esterna rendendo frequenti i sorpassi sulla sinistra. Nonostante ciò, il traffico è abbastanza ordinato e non c’è quella sensazione di “disordine” che respiravo spesso sulle strade italiane. Probabilmente è solo una mia impressione!

Durante il nostro viaggio in autostrada abbiamo attraversato la prefettura di Gunma, dove ci siamo fermati in un autogrill per il pranzo. Anche gli autogrill giapponesi mi hanno particolarmente stupito. In Italia, se si pensa all’autogrill, viene subito in mente la zona in cui mangiare in piedi o seduti un panino o un trancio di pizza, bagni quasi sempre pieni di gente e quasi sempre sporchi, la zona minimarket e all’esterno, la maggior parte delle volte, è presente la pompa di benzina. Negli autogrill nipponici non ci sono pompe di benzina (in realtà in autostrada non ne ho vista nemmeno una) e sembrano dei centri commerciali: non c’è solo il “food court” con diversi ristoranti, fast food e café, ma ci sono anche diversi negozi di souvenir, negozi di vestiti e gli immancabili combini. Inoltre, chiudono intorno alle 22, mentre se non sbaglio, in Italia rimangono aperti 24/24h. I bagni sono quasi sempre all’esterno del complesso e sono abbastanza puliti senza code chilometriche.

Kamameshi

Nell’autogrill di Gunma abbiamo mangiato il Kamameshi, il piatto tipico della prefettuta: contenuto in una ciotola di terracotta, è costituito da riso bianco, carne di manzo, bambù, radici di diverso genere, albicocche, castagne, funghi e uovo di quaglia. Se capitate da queste parti provatelo, perchè il sapore è davvero particolare!

Arrivati a Karuizawa ci siamo diretti subito verso 白糸の滝 (Shiraito no Taki). Sono delle cascate davvero particolari, poiché non è presente alcun fiume, ma l’acqua sgorga direttamente dalla roccia vulcanica. Per raggiungerle è necessario percorrere una strada a pedaggio (circa 400yen) attraverso i boschi e dove sono presenti le seconde case di Tokyoti. A di la verità spesso sembrava di essere in Canada piuttosto che in Giappone.

Successivamente ci siamo concessi una breve passeggiata nel centro della cittadina, famosa per le confetture di frutta e il miele. La via principale, infatti, è piena di piccoli negozietti in cui è possibile assaggiare i prodotti locali.

Ci siamo poi spostati verso l’enorme outlet dove abbiamo fatto shopping.

Nonostante Karuizawa non ospiti nessun luogo di particolare interesse, credo valga la pena farci un salto in estate, per scappare dal caldo soffocante della capitale, o in autunno per visitare le cascate circondate dalle foglie variopinte degli aceri.

 

白糸の滝

 

 

Une expo sur les toilettes? トイレ!!

On September 8, 2014, in Française, Life in Japan, by 01. ScillaChan
0

A Odaiba, je suis allée me balader et visiter une exposition sur les toilettes.

C’est sûr que dit comme ça…

ça donne pas spécialement envie de la visiter…

Bref, une expo sur le caca! Ouais… je sais ça fais rire beaucoup de monde!

YouTube Preview Image (more…)

Ore no Yousuko 俺の揚子江

On September 2, 2014, in Française, Life in Japan, by 01. ScillaChan
0

Ore no Yousuko 俺の揚子江
Ore no Yousuko est un restaurant qui a ouvert ces portes il y a peu (été 2014 sauf erreur). Il y a donc encore peu de monde. Il est spécialisé dans la restauration chinoise. Il est situé dans le quartier de Ginza, non loin du théâtre Kabuki 歌舞伎座 (station Higashiginza).

YouTube Preview Image

Ce restaurant fait parti de la chaîne Ore no serie. C’est une chaine de restaurant très connus car gérer par des chefs renommés. Le principe de ces restaurants est de manger de bonne chose pour de petit prix. Pour cela, les propriétaires ont investie dans de petites salles, ou au début du moins, et rentabilisant chaque mètre carré. C’est pour cela qu’il ne faut pas vous attendre à manger assis dans leur restaurant. Ceux qui ont la chance d’avoir une place assise sont les personnes ayant effectuées une réservation. Les réservations ne sont pas facile à avoir. On ne peut pas réserver plus d’un mois à l’avance et il faut téléphoner souvent selon le restaurant pour avoir une place.

Tarifs:

Les plats sont grands pour de petits prix, alors attention de ne pas vous laissez emporter.
Les boissons alcoolisées ou non sont dans la moyenne, mais si vous abusez, votre addition risque de prendre l’assesseur. Choisir une bouteille si vous êtes plusieurs sera donc à votre avantage. Une bouteille de vin vous coûtera environ 3000 à 6000 yens selon la qualité. Le champagne dès 7000 yens. Vous pouvez emmener votre propre bouteille de vin mais vous devrez payer un supplément de 999 yens (ce qui reste relativement raisonnable). L’eau est gratuite. Mais vous êtes obligé de consommer au moins 1 boisson (avec ou sans alcool.) Il y a relativement peu de choix non-alcoolisé et il faudra compter environ 300 yens le verre de soda.
Au final, un repas vous reviendra entre 3000 et 4000 yens par personne. (dès 20 euros ou 27chf environ par personne)

Mon avis:

C’est bon, très bon même, mais ayant fait tous les Ore no… je dois avouer que j’étais déçue. Je m’attendais à quelques choses de meilleur, voir d’innovant mais j’ai constaté que finalement, ça ne valait pas un bon restaurant chinois à Yokohama par exemple, même dans les petits prix. Comme tout les Ore no… , la boisson est cher, mais je vous dirais qu’il faut bien qu’il récupère un bénéfice sur la nourriture de qualité vendue à si bas tarif. Niveau dessert, aucune originalité, mais bon, les japonais ne sont pas réputés pour être de gros mangeurs de dessert et de toute façon quand vous avez fini de manger tout les plats que vous vouliez…. estomac plein garanti! lol
Le petit point négatif, c’est que comme dans tous les Ore no… le menu (excepté la carte des vin) n’est écrit qu’en japonais, pas évident de comprendre si vous êtes touristes mais reste lisible pour une personne qui apprends la langue. Étant dans une zone très fréquenté par les touristes, j’aurai espéré une carte en anglais au moins… :/ Mais je crois qu’il ne cherche en faite pas à attirer les touristes non japonais.

Conclusion:

Si vous êtes à Ginza et que vous voulez manger chinois et pas trop cher, je vous le recommande. Mais il ne faudra pas vous attendre à de l’exceptionnel. En plus de cela, il faut aimer debout… C’est pas trop loin de Tsukiji, le marché au poisson donc vous pouvez y aller dans une journée visite sympa en cumulant les endroits à voir du quartier Shimbashi/Ginza en 1 journée le tout à pied. Je ne vous recommande pas d’y aller seul ni en couple, c’est un restaurant qui est vraiment intéressant lorsque qu’on est en groupe de 3 minimum et encore plus si on peut réservé.

Renseignement sur les Restaurant Ore no (japonais) : http://www.oreno.co.jp/
Adresse du restaurant Ore no Yousuko : 東京都中央区銀座4-10-10 銀座山王ビル地下1階
Ginza, Chuo-ku, Tokyo Ginza 10-04-10, bâtiment Sanno, premier sous-sol

Vidéo prise avec le groupe de rencontre franco-japonais Franponais: http://www.meetup.com/franponais/

N’hésitez pas à me donner votre avis sur le restaurant ou sur l’article. cool

Ore no Yousuko 俺の揚子江

Entrée

Ore no Yousuko 俺の揚子江

Salle du restaurant, avec en fond la cuisine

Ore no Yousuko 俺の揚子江

Petit encas offert, sorte de cacahuètes salées-sucrées. Pas mauvais du tout.

Ore no Yousuko 俺の揚子江

Un gros coquillage… je sais pas le nom… :/

Ore no Yousuko 俺の揚子江

Assiette de canard

Qui dit été au Japon, pense aux matsuri et aux feux d’artifice. L’année dernière, je les avais manqué, mais pas cette fois!

J’ai la chance d’habiter pas très loin de la Tamagawa (10 minutes à pied!), le fleuve qui sépare la préfecture de Tokyo de celle de Kanagawa. En effet, j’habite à Kawasaki – Nakahara.  Chaque année, il y a un grand festival pyrotechnique organiser conjointement par Tokyo et Kawasaki. La place de la fête est à Futakotamagawa 二子玉川 (Setagaya, Tokyo), mais de Nakahara, on voit très bien les feux, donc pourquoi aller dans la foule quand on peut l’éviter, n’est-ce pas! ^^
J’ai donc organisé avec mon groupe Franponais (rencontre entre francophone et japonais), un pique-nique sur la rive de la Tama pour assister au spectacle ensemble. C’était vraiment très sympa et agréable. Il y avait beaucoup de monde… et aussi des moustiques! lol 1 heures de feux, j’ai eu un peu l’impression d’être chez moi, à Genève durant les Fêtes, les yukata en plus. Après nous sommes tous allés au Watami (Izakaya) pour discuter en japonais et aussi en français. Un moment de partage autour d’un bon repas, que demander de mieux. ^^

J’espère que vous aussi vous avez pu voir quelques Feux! ^^

YouTube Preview Image

En savoir plus sur ce festival: http://www.tamagawa-hanabi.com/
Pour en savoir plus sur les Franponais : http://www.meetup.com/franponais/