J’en parle de temps en temps ici, donc je suppose que certains le connaissent déjà un peu. Quand on est au Japon depuis un certain temps, il arrivent parfois qu’on aille envie de pratiquer sa langue maternel, comme le français avec des personnes autres que des touristes, ne serait-ce que pour le plaisir d’échanger sur nos difficultés d’adaptations (que n’ont généralement pas le touriste lambda). Peut-être aussi vous avez envie de communiquer avec des japonais, autrement qu’à l’école mais votre côté un peu timide ou votre bas niveau de japonais limite fortement votre conversation. Et bien voilà, c’est pour cela qu’avec mon mari on a ce petit groupe de rencontre amicale (meetup) entre francophones et japonais.
Peut-être l’aviez-vous déjà remarqué, les japonais adorent le français, qu’ils ne maîtrisent pas toujours d’ailleurs et qui donne lieu au “franponais”. Mais ce qui s’inscrivent à nos rencontres sont généralement des apprenant en français, d’anciens expatriés et qui cherchent à pratiquer le français pour ne pas l’oublier, certains autres ne viennent que pour la culture française car ils sont des passionnés soit de gastronomie, soit de cinéma français, soit de la France simplement… Tous ces japonais aiment et souhaitent partager avec des francophones leur culture et découvrir de nouvelles choses.

En visite à Kamakura

Franponais organise régulièrement des rencontres, pratiquement tous les weekend. Nous avons des rencontres gustatives dans des restaurants divers français, italiens, japonais, izakaya. Nous avons aussi des rencontres découvertes où l’on vous emmènera découvrir Kamakura, Yokohama ou encore Kawagoe, par exemple, lors de petites balades de 2h à 3h selon l’endroit. Ou encore des rencontres toutes simple version pique-nique ou petite promenade “sportive” près d’une rivière ou à travers un quartier de Tokyo. Généralement ceux sont des rencontres bons marchés. Vous ne payez en effet vos transports, vos consommations et une petite participation de 300 yens pour nous aider à maintenir le site et les événement (les prix sont toujours indiqués à l’avance). L’inscription au site est gratuite et ne vous engage absolument pas à participer, vous vous inscrivez seulement aux événements qui vous intéresseront. La seule conditions est que vous nous avertissiez au moins si vous annuler en dernière minute et même pas besoin de vous justifié.

Allez, je vous laisse avec une petite vidéo d’une de nos visites à Yokohama:

  YouTube Preview Image

Voilà si cela vous intéresse, n’hésitez pas à venir nous rentre une petite visite sur notre page meetup Franponais ou sur notre groupe Facebook Franponais (Tokyo) – meetup.

La rencontre improbable à Nakano Broadway! ^^

Sortie Hanabi au bord de la Tamagawa

 

 

 

 

 

A bientôt!

Tagged with:
 

Ce soir, je regardais mon calendrier quand soudain j’ai réalisé que cela faisait 4 ans que j’étais élève à Kai! CA FAIT DEJA 4 ANS!! oO’ Pfiou! C’est incroyable comme le temps passe vite! Alors évidemment je me dis que je dois faire un petit bilan.
anime-black-and-white-girl-manga-Favim.com-2946407 (more…)

Tagged with:
 

Le poisson – お魚

On August 7, 2014, in 日本語, Française, Life in Japan, by ScillaChan
1

Étant suissesse, j’ai pour habitude de consommer principalement des poissons d’eau douce. Bien que je ne suis pas une grande fan de poisson cuit, j’adore le poisson cru (sashimi -刺身 ) et le poisson d’eau douce en sashimi au Japon, ben…. c’est plutôt rare. Du coup, hormis les noms de poissons de mer comme le thon ou le saumon, voir le requin ou la sardine, je suis très vite tomber sur un problème…. Mais je mange quoi comme poisson là??? En plus de ça, en allant au magasin rayon poissonnerie, je me suis retrouvés avec des kanji en masse impossible à lire et malgré la gentillesse de vendeur à me lire les étiquettes, je ne comprenais rien… Tai? Sanma? Katsuo….?? euhh…. bug! lol Oui, j’y connais rien en poisson! Bref, j’ai donc entrepris de chercher à quoi correspondait ces noms en français mais 2ème problème…. pas si évident que ça de trouver une traduction correcte sur Google… Puis je suis tombée (sans me faire trop mal je vous rassure!) sur un livre avec quelques explications très résumées et abrégées sur la Pêche au Japon.  J’ai appris notamment que la pêche avait diminué ces dernières années au Japon. Dans les années 1980, elle était très importante et depuis, elle diminue. Bon mon livre est un peu vieillot et m’indique une source de 2007… Peu importe, ce n’est pas le sujet du jour. ^^’

Alors voici une petite liste pour vous y retrouver avec les poissons:

  • 鱒  ou マス – la truite

  • 鮭 ou サケ – le saumon

  • 鱈 ou タラ – la morue ou le cabillaud (Cod)

  • 鰈 ou  カレイ – la plie ou la limande (flet)

  • 鯖 ou サバ – le maquereau

  • 秋刀魚 ou サンマ – le balaou ou saury, appelé en japonais « poisson-couteau d’automne » car consommé en automne principalement

  • 鰯 ou イワシ – la sardine

  • 鰹 ou カツオ – la bonite ou thon Listao, à savoir qu’il peut avoir d’autres nom selon sa découpe… (compliqué parfois… :/ )

  • 鮪 ou マグロ – Le thon

  • 鯵 ou アジ – Le chinchard

  • 鯛 ou タイ – la daurade (attention à ne pas confondre son petit nom avec la Thaïlande en lisant l’étiquette! lol )

Si vous vous demandez pourquoi j’ai écrit si gros cette liste, c’est simplement par ce que sinon, les kanji auraient été illisible. Et aussi par ce que comme ça, c’est bien tape à l’oeil, non?! 😉 Blague à part, vous remarquerez que tous les kanji de poisson comporte la clé du “poison” 魚 (sakana) ce qui peut aider dans un texte par exemple, même sans savoir lire ou comprendre le kanji. Il est également important de savoir que parfois selon la découpe du poisson, le nom est légèrement différent. Pourquoi? Ben je ne sais pas trop, mais je suppose que c’est un peu comme en boucherie où chaque morceau du boeuf à un nom différent…. Pour exemple la Bonite –  鰹;  おかか ou 鰹節(かつおぶし) sont un autre nom pour désigner la Bonite, mais sous sa forme séchée.

Voilà, j’espère que mon petit article vous aidera un peu à mieux appréhender le monde du poisson au Japon, parce que pour moi, c’est encore bien loin d’être gagner! 😉 A bientôt! またね!

 

 

Tagged with:
 

C’est l’été et quand certains se réjouissent de prendre leur vacances, de pouvoir aller nager, visiter le Japon et tous ces autres activités géniales à faire en été, moi, j’ai choisis de suivre les cours intensifs d’été de l’école.

Rikuchu Coast National Park (image du net)

 

D’abord il faut savoir à propos de moi que je suis actuellement en cours privé et que même si tout se passe super bien et que j’adore mon professeur, je pense qu’un cours intensif sera bien pour moi. J’ai commencé mon apprentissage du japonais en cours général, mais j’ai constaté que cela ne me convenait pas du tout et je suis donc entrée dans le système des cours privés. Le problème est que du coup, je rate beaucoup d’occasion de discuter avec d’autres élèves pour m’entrainer. En effet, avant je pouvais discuter avec mes camarades de classe pour réviser la grammaire du jour et les points plus difficile. Aujourd’hui, la plupart de mes anciens camarades sont rentrés chez eux et même si j’ai encore des contacts avec certains qui suivent encore les cours, ils ont un niveau plus avancer. Parfois je me sens un peu isoler, mais je ne regrette pas mon choix car je déprimais de ne pas arriver à suivre à cadence imposer par le cours général, surtout pour les Kanji. C’est quand même vexant de les travailler au quotidien sans pouvoir les mémoriser (10 par jours minimum, c’est quand même beaucoup).

Bref, cet été, après avoir fait quelques petites économies grâce à mon petit job, j’ai décidé de m’offrir le cours intensifs d’été durant le mois d’août. Je me réjouis donc de retourner quotidiennement sur les bancs de classe avec d’autres étudiants. Je me réjouis de pouvoir parler plus avec des personnes de mon niveau et ainsi pouvoir débloquer je pense un langage plus naturel et plus spontané qu’actuellement. Parfois, je parle en effet spontanément en japonais, mais avec tellement de fautes, c’est dépriment surtout que je m’en rends compte mais toujours trop tard, quand la conversation est terminé. Je comprends pourquoi certain japonais ont de la peine à me comprendre ! lol C’est la première fois que je suis les cours d’été et le staff m’a dit que c’était principalement de la conversation.

 Dessin par Scilla Chan, autoportrait de 2008

En plus, il y a plein d’activité en plus durant les après-midi ! Ikebana, Kimono, Calligraphie… Personnellement, j’ai choisi de suivre le cours sur les manga et anime dont je suis fan. 10 jours où je vais apprendre quelques secrets, plutôt techniques, de fabrication. Je ne suis pas une pro en dessin, même si je ne pense pas être trop mauvaise. Mais on m’a dit que ce n’était pas grave. Par contre ce qui m’inquiète un peu, c’est de savoir que le cours sera en japonais-anglais. En effet, je ne comprends pas très bien l’anglais et bien sûr le japonais, je me considère encore en novice. Alors j’appréhende un peu, mais je relativise en me disant que finalement, ce sera un bon exercice.

Et vous que faites-vous au mois d’août ? Si vous n’avez rien de prévu, je crois qu’il reste encore un peu de place dans les cours intensifs de l’été. Pourquoi ne pas nous y rejoindre ? 😉 Et pour les élèves de KAI, il y a encore un rabais supplémentaire! Alors profitez-en!

Je vous mets le lien pour plus d’info. C’est en anglais, mais c’est parce que je trouve que la page en anglais est plus complète qu’en français. ^^’

http://en.kaij.jp/course/summer/

Pour les étudiant de KAI, renseignez-vous auprès du Staff, ils sont adorable et vous répondront sans soucis. 😉

Tagged with: